Un rapprochement planétaire serré à observer aux instruments les 27 et 28 janvier 2020.

Illustration montrant la position de la Lune et de Vénus le 28 janvier 2020 vers 19h (heure de Paris).
Position de la Lune et de Vénus le 28 janvier 2020 vers 19h (heure de Paris). Le cercle bleu représente le champ couvert par une paire de jumelles 10×50 (6°).

L’année 2020 s’annonce riche en matière d’événements planétaires… et cela commence dès le soir du 27 janvier avec l’étreinte entre Vénus et Neptune : en effet, les deux planètes sont alors à 0,1° l’une de l’autre ! C’est une occasion idéale pour repérer la lointaine planète gazeuse située à 4,5 milliards de kilomètres. Malheureusement, leur différence d’éclat risque de rendre l’observation délicate : Vénus (magnitude -4) brille 60 000 fois plus fort que Neptune (magnitude 8) !

Dans le champ d’une paire de jumelles 10×50, l’éclat de Vénus est trop intense pour permettre de voir la frêle bille bleutée de Neptune. Mais les heureux possesseurs de lunette ou de télescope peuvent tenter l’observation en grossissant au minimum 50 fois. Le pointage est simple : centrez l’instrument sur Vénus ! Si Neptune se dérobe encore, mettez Vénus juste hors du champ en gardant l’étoile phi Verseau visible (relevez l’instrument vers le nord) et recherchez “l’étoile” bleue” !

 Position de Vénus et Neptune le 27 janvier 2020 vers 19h (heure de Paris) à travers une paire de jumelles 10x50.
Position de Vénus et Neptune le 27 janvier 2020 vers 19h (heure de Paris) à travers une paire de jumelles 10×50. L’éclat de Vénus étant intense, il est possible que Neptune soit invisible.

Si l’observation est infructueuse le 27 janvier, vous pouvez retenter l’expérience le lendemain alors que, comme le montre la scène en début d’article, le fin croissant de Lune vient embellir la zone de recherche sans être toutefois trop gênant. Vénus s’étant déplacée à plus de 1° au nord-est de Neptune (voir illustration ci-dessous), l’alignement qu’elle forme avec l’étoile phi du Verseau est d’une aide précieuse pour trouver la lointaine planète, située quasiment dans le prolongement. Une configuration qui devrait faciliter le repérage de Neptune aux jumelles, même si son observation sera beaucoup plus confortable dans une lunette ou un télescope, l’éclat de Vénus s’étant éloigné.

Position de Vénus et Neptune le 28 janvier 2020 vers 19h (heure de Paris) à travers une paire de jumelles 10x50.
Position de Vénus et Neptune le 28 janvier 2020 vers 19h (heure de Paris) à travers une paire de jumelles 10×50.