Qu’elles soient ou non visibles à l’œil nu, les planètes font partie des objets célestes les plus proches de nous. Quant aux comètes, les plus brillantes sont toujours fascinantes à observer !

Comme la Terre, les planètes que nous pouvons observer tournent autour de notre étoile, le Soleil. Cet ensemble constitue notre Système solaire, avec d’autres corps plus petits dont les comètes.

Science : La formation du Système solaire

Les planètes facilement visibles

Même si vous n’avez pas de télescope, voici les planètes que vous pouvez repérer à l’œil nu. Suivez-les au fil des mois, elles changent régulièrement de position en fonction des mouvements de la Terre et de leur propre révolution autour du Soleil.

Vénus

Diamètre : 12 103 km – Deuxième planète en partant du Soleil
Visibilité : janvier-avril 2020 (soir), juillet-octobre 2020 (matin)

Planète tellurique à l’épaisse atmosphère corrosive, la belle “étoile du Berger” brille d’un très fort éclat quand elle est visible, soit en début de nuit soit à l’aube.

Mars

Diamètre : 6 794 km – Quatrième planète en partant du Soleil
Visibilité : juillet 2020 à janvier 2021

Mars la Rouge est sans doute la planète la plus convoitée par l’exploration spatiale. Mais en attendant poser le pied dessus, il n’est pas interdit de l’admirer d’ici : l’année 2020 s’annonce très propice à son observation !

Jupiter

Diamètre : 139 820 km – Cinquième planète en partant du Soleil
Visibilité : avril à octobre 2020

C’est la plus grosse planète du système solaire : Jupiter est une boule de gaz aux nombreux satellites (dont le plus gros du Système solaire, Ganymède)et à l’atmosphère agitée. Visible à l’œil nu, elle est captivante pour tous les observateurs.

Saturne

Diamètre : 116 460 km – Sixième planète en partant du Soleil
Visibilité : avril à octobre 2020

Saturne est spectaculaire avec ses larges anneaux. Cette planète géante gazeuse est entourée de nombreux satellites, dont le principal, Titan, se repère facilement au télescope.

Les autres planètes

Les autres planètes sont plus délicates à observer : Uranus et Neptune ne peuvent pas être repérées facilement à l’œil nu, et Mercure est la plupart du temps trop proche du Soleil pour être observée dans de bonnes conditions. Nous les signalons néanmoins pour les observateurs les plus motivés par la chasse aux planètes !

Mercure

Diamètre : 4 880 km – Première planète en partant du Soleil
Visibilité : 20 nov.-20 déc. 2019 (matin), 20 janv.-20 févr. 2020 (soir)

En raison de sa proximité avec le Soleil, Mercure n’est jamais très aisée à observer. Néanmoins, elle se dégage parfois suffisamment de l’horizon. La prochaine période favorable aura lieu fin janvier 2020.

Uranus

Diamètre : 50 724 km – Septième planète en partant du Soleil
Visibilité : septembre 2019 à février 2020

La lointaine géante glacée Uranus est assez méconnue, que ce soit des scientifiques ou des observateurs. Elle est pourtant en théorie repérable à l’œil nu… À condition d’avoir un ciel bien noir !

Neptune

Diamètre : 49 244 km – Huitième planète en partant du Soleil
Visibilité : octobre 2019 à février 2020

La plus lointaine planète du Système solaire est aussi la seule qu’il est impossible à voir l’œil nu… mais un instrument la révèle facilement ! Neptune, lointaine géante gazeuse, recèle encore beaucoup de mystères…

Les comètes

Constituées de glace et de débris rocheux, les comètes sont de petits astres qui suscitent beaucoup de curiosité. Elles abritent en effet de précieuses informations sur la formation du système solaire…

Les comètes

Objet de missions d’exploration par les sondes interplanétaires, les comètes offrent aussi parfois de magnifiques spectacles dans le ciel, même à l’œil nu.


Auteurs des photos du bandeau : Stéphane Gonzales – Pierre-Olivier Castille – Gérard Colasse – Éric Mattern – Philippe Renauld