Saturne par Cassini
Saturne vue par la sonde Cassini
Photo : NASA/JPL/Space Science Institute

Saturne la magnifique

Saturne, la célèbre planète aux anneaux, est assez facilement repérable à l'oeil nu dans ses périodes de visibilité. C'est une magnifique planète géante gazeuse, dont le diamètre (120 536 km) est 9 fois plus grand que celui de la Terre. Son éloignement à plus de 1,2 milliards de km de la Terre la fait ressembler à une étoile d'éclat moyen. Toutefois n'importe quel petit télescope d'amateur permet d'observer les anneaux: un spectacle que l'on n'oublie pas !

Quand la voir ?

Tous les ans, une période favorable de plusieurs mois permet d'admirer Saturne. Cette période est centrée sur le moment de l'opposition, qui est le moment où Saturne est à l'opposé du Soleil par rapport à la Terre. A ce moment, la planète est visible toute la nuit et atteint son point le plus haut dans le ciel en milieu de nuit. C'est également le moment où la planète se trouve au plus près de la Terre, donc la mieux observable. En 2016, Saturne est en opposition le 3 juin. On peut l'observer dans de bonnes conditions jusqu'en septembre 2016, et encore un peu en octobre 2016 juste après le coucher du soleil au-dessus de l'horizon Ouest.

Une nouvelle période favorable commence ensuite en mars 2017.

Comment la repérer ?

Contrairement à Jupiter, Vénus ou même Mars qui présentent souvent un éclat remarquable qui surpasse celui des étoiles et permet de les repérer à coup sûr avec juste une vague idée de leur emplacement, il faut être un peu plus méticuleux avec Saturne et la repérer parmi les étoiles environnantes grâce à une carte du ciel.

En 2016, Saturne se trouve dans la constellation d'Ophiuchus près du Scorpion.

Bien sûr, vous pouvez vérifier à tout moment sa position exacte avec la carte du ciel en ligne Stelvision.

Saturne dessinée par un amateur
Saturne dessinée par un astronome amateur expérimenté à l'aide d'un télescope offrant des grossissements compris entre 216 et 430 fois. Ce dessin montre très bien les anneaux ainsi que plusieurs satellites (Titan, Téthys et Rhéa)
Dessin publié sur Webastro, auteur: Nunky

Que peut-on voir avec un instrument ?

Saturne est un spectacle étonnant même dans les plus petits instruments. Avec une modeste lunette grossissant 40 fois, on voit déjà les anneaux ! Ces anneaux entourant le disque de Saturne donnent un effet "3D" dont on ne se lasse pas. En fait, on parle d'anneaux (au pluriel), mais il faut un instrument plus puissant et bien réglé (au moins 150 mm de diamètre et 100 fois de grossissement) pour percevoir la célèbre division de Cassini qui marque la principale séparation entre les anneaux. On distingue en fait trois zones, dites anneaux A,B,et C: l'anneau A est le plus externe, l'anneau B est plus clair et plus proche de la planète, tandis que l'anneau C est encore plus proche de la planète mais il est très sombre et difficile à déceler.

Selon les années, l'aspect des anneaux varie: on dit qu'ils sont plus ou moins ouverts, c'est-à-dire qu'à certains moments ils sont vus quasiment par la tranche alors qu'à d'autres moment ils se présentent de trois-quart et sont donc très bien visibles. En 2016 la visibilité est excellente car les anneaux sont bien ouverts, et il le seront encore plus l'année prochaine avec un maximum prévu en 2017.

Saturne est une planète gazeuse striées de bandes nuageuse qui sont parfois visibles sur le disque.

Certains des nombreux satellites de Saturne peuvent être observés: selon la puissance de l'instrument utilisé, on verra seulement le satellite le plus gros, Titan, ou d'autres (nettement plus difficiles) comme Thétys, Rhéa, Dioné, Japet.

Saturne par Hubble
Saturne vue par le télescope Hubble à différentes époques. Par effet de perspective, les anneaux apparaissent plus ou moins ouverts