Toulouse, 22 juin 2016. Stelvision, éditeur spécialisé en astronomie grand public, annonce la vente du 50 000ème exemplaire de sa carte-guide du ciel Stelvision 365. Depuis 2011, ce produit d’édition a séduit un large public et constitue un bel exemple de complémentarité entre le numérique et l’édition papier.

Parmi les 2 000 visiteurs quotidiens de stelvision.com, un site grand public pour tous ceux qui veulent découvrir le ciel étoilé, beaucoup consultent la carte du ciel en ligne pour identifier les constellations et les planètes brillantes qu’ils remarquent dans le ciel. Réplique de la version en ligne, la version physique cartonnée Stelvision 365 peut être achetée sur le site ou en magasin, et emmenée partout sous les étoiles pour découvrir le ciel sans ordinateur. De plus, son format A4 offre une lecture plus confortable que sur un téléphone, avec une représentation simple du ciel entier et un réglage facile de la date et de l’heure par rotation d’un disque gradué. De nombreuses personnes apprécient également de pouvoir offrir cette version à un proche.

Ce produit « 100% made in France » conçu à Toulouse est imprimé et façonné dans le Tarn par Escourbiac S.A., un imprimeur dont le savoir-faire d’excellence est apprécié notamment des éditeurs de livres de photographies.

Ce succès commercial a été rendu possible par la constitution progressive d’un réseau de distribution : tout d’abord la boutique en ligne du site Stelvision, les principaux magasins spécialisés en astronomie, et des sites touristiques et de culture scientifique tels que la Cité de l’Espace ou le Palais de la Découverte. Par la suite, les magasins Nature & Découvertes ont permis de proposer ce produit au plus grand nombre. Plus récemment, la signature d’un contrat avec le groupe Eyrolles assure la diffusion en librairie et grandes surfaces culturelles.

A propos de Stelvision

Stelvision propose des conseils et outils pratiques pour l’observation du ciel étoilé. Cette entreprise toulousaine a été fondée par Bertrand d’Armagnac, un passionné d’astronomie qui a développé le site stelvision.com en parallèle d’une carrière d’ingénieur dans l’industrie spatiale.