à voir de mi-mars à mi-mai 2017

dernière mise à jour: 13 avril 2017 (comète plus difficile qu'annoncé initialement)

Qu'est-ce que la comète 41P/Tuttle–Giacobini–Kresak ?

La comète 41P est un petit corps de 1,4 km de diamètre en orbite autour du Soleil, dont elle fait le tour en 5,4 ans. L'orbite étant une ellipse, elle passe relativement près du Soleil à 157 millions de km à son périhélie (point de l'orbite le plus proche du Soleil), puis repart beaucoup plus loin, à plus de 768 millions de km, au voisinage de l'orbite de Jupiter. Lorsqu'elle s'approche à la fois du Soleil et de la Terre, elle devient en principe intéressante à observer. C'est le cas au début printemps 2017.

Photo comète 41P par Roland Fichtl
La comète 41P/Tuttle-Giacobini-Kresak photographiée par un astronome amateur allemand. Ici, la comète n'a pas de queue visible. En revanche la chevelure (le halo de gaz et de poussière qui entoure la comète), est bien visible. La couleur verdâtre est dûe à la présence de carbone diatomique vaporisé.

Quand l'observer ?

Du 15 mars au 15 mai 2017 environ, la comète a théoriquement un éclat suffisant pour être observée avec des jumelles, par bon ciel (site de campagne sans pollution lumineuse). En effet, la magnitude annoncée est inférieure à 8 sur cette période, (selon ce site japonais de référence). Rappelons que plus la magnitude est basse plus l'éclat important, et que des jumelles permettent d'atteindre la magnitude 8 voire 10 sous un bon ciel. Attention, la visibilité dépend aussi de la taille apparente: à magnitude égale, une comète de petite taille apparente sera visible plus facilement qu'une comètre diffuse (dont la lumière est étalée sur une plus grande portion de ciel).

Cette comète est visible quasiment toute la nuit pour les observateurs de l'hémisphère nord. Mais attention, selon les dates il pourra être préférable d'attendre la seconde partie de la nuit, après le coucher de la Lune, ou au contraire d'observer en début de nuit avant que la Lune ne se lève. Car, répétons-le, il faut un ciel noir, donc Lune et lampadaires sont proscrits !

Voici les meilleures périodes, où la comète sera quasiment au maximum de luminosité et où la Lune sera absente au moins une partie de la nuit:

  • du 23 mars au au 8 avril 2017
  • 15 avril au 6 mai 2017

Que voit-on ? avec quel instrument ?

Une comète apparaît en général comme une tache floue qui se distingue des étoiles environnantes. Cet aspect flou est dû à la cheveleure, un halo de gaz et de poussières autour du noyau.

En fait, il est rarissime qu'une comète "saute aux yeux", il faut donc la repérer parmi les étoiles environnantes, avec une bonne carte (voir plus bas). C'est un exercice de patience, mais quelle satisfaction quand on le réussit: on peut se targuer d'être un "chasseur de comètes" ! Il est d'ailleurs très intéressant d'arriver à "traquer" la comète en suivant son mouvement de jour en jour sur le fond du ciel étoilé: ce mouvement est bien perceptible car la comète se déplace rapidement et elle est très proche de la Terre comparée aux étoiles, infiniment plus lointaines.

La queue d'une comète est parfois visible, et c'est pourquoi nous indiquons son orientation sur les cartes ci-dessous. Mais il est rare de bien la voir "en direct", même avec un télescope: en général seules les photos à longue pose permettent de bien la faire ressortir, et encore: la queue n'est pas toujours formée (c'est à l'approche du Soleil que la queue se forme, par sublimation de la glace du noyau). Les photos de 41P disponibles au moment de la rédaction de cette page ne montrent pas de queue.

Mise à jour du 13 avril 2017: la comète a une forme circulaire, elle est très diffuse (diamètre apparent 15 à 20 minutes d'arc environ soit la moitié de la Pleine Lune) et son éclat est très pâle. Une comète finalement beaucoup plus difficile que prévu, même si elle est accessible avec des jumelles 10x50 sous ciel bien noir; sur le site américain Sky and Telescope, un observateur rapporte l'avoir vue à l'oeil nu le 23 mars sous un ciel très noir, mais cela témoigne surtout de qualités d'observateur hors-pair. Les plus motivés habitant à la campagne ou en montagne pourront relever le défi !

Comment repérer la comète 41P ?

Voici les cartes utiles pour repérer à coup sûr la comète (avec un peu de patience!):

  • une carte générale montrant la trajectoire de la comète 41P dans le ciel pendant la période favorable
  • des cartes détaillées conçues pour l'observation aux jumelles jour par jour, disponibles en version imprimable. Tentez de pister la comète jour après jour si la météo le permet !

Carte générale de repérage

Trajectoire comète 41P/Tuttle-Giacobini-Kresak, printemps 2017

Position de la comète 41P, du 15 mars au 20 mai 2017. La position exacte est calculée pour 21h30 Temps Universel soit 22h30 heure de Paris jusqu'au 25 mars, 23h30 ensuite avec l'heure d'été. La comète est observable une grande partie de la nuit dans l'hémisphère nord.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Cartes détaillées jour par jour pour une observation aux jumelles

Les cartes sont disponibles en 2 versions:

  • fond bleu pour lecture à l'écran (ci-dessous)
  • fond blanc pour impression (à utiliser sous les étoiles, avec un éclairage rouge pour ne pas s'éblouir)
carte de repérage de la comète 41P
Carte de repérage de la comète 41P, pour la date choisie. La position exacte est calculée pour 21h30 Temps Universel soit 22h30 heure de Paris jusqu'au 25 mars, 23h30 ensuite avec l'heure d'été. Le cercle bleu indique la zone couverte par vos jumelles (environ 6°). Les étoiles représentées sont visibles à l'oeil nu dans un ciel assez noir (magnitude limite: 5,5). Version imprimable
Carte détaillée pour l'observation de la comète 41P
Carte détaillée pour l'observation aux jumelles. La zone circulaire correspond au champ couvert par les jumelles (environ 6°). Les étoiles les plus faibles sont de magnitude 10, en limite de portée de jumelles de 50mm dans un ciel bien noir.
Version imprimable

Pourquoi ce nom ?

Cette comète a pour nom officiel 41P/Tuttle-Giacobini-Kresak. Voyons pourquoi:

  • P: car c'est une comète périodique, c'est à dire une comète qui revient régulièrement s'approcher du Soleil et de la Terre
  • 41: car c'est la 41ème comète de ce type a avoir été répertoriée
  • Tuttle: car elle fut découverte par Horace Parnell Tuttle, du Harvard College Observatory (USA), le 3 mai 1858
  • Giacobini, de l'observatoire de Nice (France), l'a redécouverte en 1907, sans qu'un lien soit établie avec la comète découverte par Tuttle
  • Lubos Kresák, de l'observatoire Skalnaté Pleso (Slovaquie), l'a redécouverte a son tour en 1951, et suffisamment d'observations ont pu être faites pour déterminer sa trajectoire et établir qu'il s'agissait bien de la même comète que celle vue en 1858 et 1907.
Photo
Horace Parnell Tuttle
Photo: Navy Historical Foundation